Le projet RJH poursuit sa progression : fin des travaux de gros œuvre du génie civil et début du montage en usine du bloc pile

08 septembre 2017

Le projet de construction du réacteur nucléaire expérimental Jules Horowitz en cours à Cadarache dans le sud-est de la France (Bouches-du-Rhône) poursuit sa progression. TechnicAtome intervient à la fois en qualité de maître d’œuvre du réacteur et de fabriquant du bloc pile, pour le compte du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) qui en est le maître d’ouvrage et le futur exploitant. 

  • fin du gros œuvre en mars

 Au printemps de cette année, une étape importante a été franchie avec le bétonnage de la dernière partie de la toiture du bâtiment des annexes nucléaires, marquant ainsi la fin des travaux de gros œuvre du génie civil. Le respect des engagements de TechnicAtome en matière de sécurité au travail a été constant, allant jusqu’à 447 jours consécutifs sans accident du travail avec arrêt. Les travaux de génie civil de second œuvre (peintures, portes, charpentes) sont prévus pour la fin de l’année 2017.  

Chiffres clés sur le génie civil du RJH :

• 7 bâtiments (dont 2 dans l’unité nucléaire et 5 dans les annexes)

• 43 000 m3 de béton, 9 400 tonnes d’acier, 300 tonnes de platines, 85 000 m² de coffrage

• 2 000 000 heures de travail

  • Début du montage en usine du bloc pile en juillet

Cet été, une seconde étape importante a été franchie dans le projet avec le début du montage en usine du bloc pile chez CNIM à la Seyne-sur-Mer (Var), sous-traitant de TechnicAtome.

Ce montage a débuté avant même que ne s’achèvent toutes les fabrications des gros composants du bloc pile. Il a été rendu possible grâce au succès de la première épreuve hydraulique de résistance sur la traversée de fond de piscine et la boîte à eau du circuit primaire, menée au titre de l’arrêté relatif aux équipements sous pression nucléaire.

Les usinages du caisson, autre composant majeur dans les opérations de montage usine du bloc pile, devraient se terminer en septembre. Les fabrications des autres composants (boîte à eau du circuit de refroidissement du réflecteur, casier cœur, interne supérieur et couvercle) se poursuivront jusqu’à la fin de l’année 2017.

Le bloc pile continuera d’être monté progressivement en usine jusqu’à l’été 2018 avec l’ensemble de ses gros composants au fur et à mesure de leur disponibilité. Ce montage est un préalable indispensable à son montage final sur le site de Cadarache. Il permettra notamment aux équipes de TechnicAtome et de CNIM d’effectuer les premières vérifications de conformité géométrique.

La conception du bloc pile a nécessité des innovations importantes pour produire des composants en aluminium sous pression nucléaire, avec des tolérances de fabrication très réduites. C’est la première fois que ce matériau est utilisé en France dans ces conditions.

Après la réalisation de différents essais et tests en usine, la livraison des composants du bloc pile du réacteur RJH sur le site de Cadarache est prévue au cours du second semestre 2018.

Nous suivre
Nous suivre sur linkedIn