Menu

Programme Barracuda : Première mise en route de la chaufferie nucléaire du Suffren

Copyright : Naval Group
Share on twitter
Share on linkedin

Après le lancement du Suffren le 12 juillet dernier en Présence du Président de la République, Emmanuel Macron, une nouvelle étape a été franchie avec la divergence du réacteur, prélude à ses premiers essais à la mer avant sa livraison en 2020.

La divergence de la chaufferie nucléaire du Suffren vient d’être effectuée par les équipes de TechnicAtome et Naval Group sur le site de Cherbourg, conformément aux autorisations émises par l’autorité de sûreté nucléaire et la Direction générale de l’armement (DGA).

Conçue sous la responsabilité du Commissariat à l’Énergie Atomique et aux énergies alternatives (CEA), la chaufferie nucléaire a été réalisée sous la maîtrise d’œuvre de TechnicAtome, concepteur de la chaufferie, Naval Group, étant responsable de la réalisation des appareils sous pression et de l’intégration de la chaufferie nucléaire à bord des Barracuda.

Mille collaborateurs des deux sociétés travaillent à temps plein en parallèle sur les six chaufferies du programme Barracuda.

Loïc Rocard, Président Directeur Général de TechnicAtome, a déclaré « la première divergence du réacteur nucléaire est le moment privilégié pour tous ceux qui ont contribué à rendre possible cette réussite opérationnelle et technologique. Du concepteur au conducteur, en passant par les monteurs, les essayeurs, les soudeurs et tellement d’autres métiers, c’est un moment rare de concrétisation collective, symbole d’une filière qui tient ses promesses au service de la Marine Nationale ».

Hervé Guillou, Président Directeur Général de Naval Group : « La mise en route de la chaufferie nucléaire à bord du sous-marin Suffren est une nouvelle démonstration du savoir-faire de la filière industrielle nucléaire française, aux premiers rangs desquels TechnicAtome et Naval Group. Cette réussite est la garantie de disposer d’un outil de défense inégalé avec un haut niveau d’autonomie industrielle au profit de la souveraineté de la France » 

La divergence en questions

La divergence est menée à partir du Poste de Conduite de la Propulsion (PCP) du sous-marin Suffren. L’opération consiste à enclencher pour la première fois une réaction nucléaire maîtrisée dans le cœur. D’une durée courte, cette opération marque le début de la surveillance permanente de la chaufferie nucléaire par les équipes de conduite. Elle sera ininterrompue jusqu’à l’arrêt définitif du sous-marin, prévu à l’horizon de la décennie 2050.

Le Suffren

Le Barracuda est le sous-marin du XXIe siècle, pensé pour répondre aux besoins opérationnels de la marine d’aujourd’hui et de demain. Il est doté de capacités opérationnelles étendues et des dernières technologies.Plus polyvalent, plus performant et mieux armé que ses prédécesseurs, le SNA de type Suffren permettra d’aller plus vite et plus loin. Il est destiné à la maîtrise de tous les types d’espaces maritimes, de la haute mer à la zone littorale.

Lancé en 1998 par la Direction générale de l’armement (DGA), le programme Barracuda renouvelle la composante des sous-marins nucléaires d’attaque constituée de six SNA de type Rubis mis en service à partir du début des années 1980. Le contrat de développement associé a été notifié fin décembre 2006.

Le SNA de type Suffren est équipé d’une propulsion nucléaire qui lui confère un rayon d’action et une discrétion remarquables. Il est également doté de moyens de communication permettant son intégration au sein d’une force navale.

Quelques chiffres et dates clés

Ce programme s’inscrit sur une longue durée : plus de dix années ont été nécessaires pour étudier la faisabilité du projet et aboutir à une définition du sous-marin qui réponde au besoin opérationnel exprimé dans la fiche de caractéristiques militaires. Les composants de la chaufferie ont quant à eux nécessité l’approvisionnement de matières premières dès le début des années 2000

• la livraison des six sous-marins s’échelonnera sur une décennie à partir de 2020 ;

• sachant que la durée de vie des SNA de type Suffren sera supérieure à 35 ans, ce programme engage les forces sous-marines au moins jusqu’en 2060, ce qui en fait l’un des systèmes d’armes majeurs de ce siècle ;

• depuis son lancement, près de 10 000 personnes issues de la maîtrise d’ouvrage, de la maîtrise d’œuvre industrielle et de la chaîne industrielle de sous-traitance ont travaillé pour le programme Barracuda.

Le Suffren, premier de la série, a été mis à l’eau le 1er août 2019 et débutera ses essais à la mer au 1er trimestre 2020 pour arriver à Toulon avant l’été.

TechnicAtome est sur Twitter!

#ingénieurs + imprimantes 3D = #SanslesMains !
L’astuce #TechnicAtome pour ouvrir les portes sans les toucher !
#StopCovid #hightech #Cadarache

Portraits de la semaine : #PourquoiJaimeTechnicAtome
Sandrine, Baptiste et Marco
Découvrez pourquoi ils ont choisi @TechnicAtome pour exprimer leurs #Talents 👉 #Maîtrise et #savoirfaire
Envie de valoriser vos #compétences ?
#Ingénieur #ingénierie #chefdeprojet #emploi #RH

Dès demain, découvrez notre série de portraits de nouveaux #talents à @Technicatome.
#PourquoiJaimeTechnicAtome 👇
En avant-première :
Envie de changement ? #RejoignezNous
#AixenProvence #Cadarache #Cherbourg #Bordeaux #Brest #Nantes #Saclay #Toulon #RH

De nouveaux talents à l’honneur à TechnicAtome - TechnicAtome

Ce mardi 26 mai vous pourrez découvrir notre série d’interviews croisées diffusée sur >> Youtube

www.technicatome.com

Suite
  • Legal notice
  • Ethics
  • Plan du site
  • Publications
  • Join us
Logo TechnicAtome
©2018 TechnicAtome

We use cookies on this site to improve your user experience. By continuing browsing, you consent to the use of this cookies.